Le coton : la fibre star de nos armoires (2)

Par Clara Merdinoglu - 25 décembre




Après avoir dressé un portrait assez peu séduisant du coton, nous allons continuer à vous en parler un peu. Ne l'oublions pas, comme évoqué en première partie, le coton reste pour l'instant la matière qui règne dans nos armoires, soit 26% de nos vêtements [1]. Elle détient des propriétés fort intéressantes et fait, en outre, travailler des dizaines de millions de personnes à travers le monde. Il n’est donc pas si aisé de l’éradiquer complètement de notre garde robe.
 
Dans cette seconde partie, nous allons voir comment reconnaître une belle qualité de coton et quels sont les différents labels permettant d'identifier des cotons plus « propres ». Nous allons également faire un petit tour d’horizon des marques qui travaillent avec ces coton labellisés. 

Comment reconnaître une étoffe de coton de belle qualité ? Pour cela, il faut se pencher sur les fibres qui la constituent  et passer en revue quelques critères précis.

Le coton, en pratique

Connaître les critères de qualité d'une belle étoffe est fort intéressant pour comprendre pourquoi ce t-shirt en coton que vous avez touché l’autre jour avait une main extrêmement douce et duveteuse alors que votre jogging, également tout de coton constitué, a laissé apparaître des trous inexpliqués au bout de quelques lavages. 

Explications...

La qualité des fibres

La qualité d’une fibre textile se mesure grâce à différentes caractéristiques : sa longueur, sa finesse, sa brillance, sa force, sa couleur, sa maturité, son taux d'impureté. Mais trois d'entre elles sont essentielles à la qualification des fibres :

  • La finesse 
La finesse dépend de la maturité des fibres et de leur variété. Plus une fibre de coton va être fine, plus le fil qui va en être constitué (en général un fil de coton est constitué de plus d’une centaine de fibres torsadées ensemble) va être résistant et régulier. Cela aura pour résultat de donner un plus beau drapé au tissu final, c'est-à-dire un plus beau tombé, ainsi qu’un toucher plus doux et plus soyeux. 

  • La longueur :  
La longueur d’une fibre dépend de la variété du coton dont elle est issue. Plus la longueur de la fibre va être importante, plus le fil constitué de ces fibres va être résistant, régulier et soyeux. Les cotons aux fibres les plus longues proviennent, par exemple, d’Égypte, du Soudan ou du Pérou. Si sur l’étiquette d’une chemise figure la mention « coton Égyptien », cela peut être un gage de qualité de la matière qui sera particulièrement résistante et douce. Retenons que, dans le cas du coton, les fibres les plus longues sont généralement également plus fines.

  • La résistance :
Une fibre de coton est moins résistante qu’une fibre de polyester mais plus résistante qu’une fibre de laine. La résistance d’une fibre de coton dépend de sa variété mais également du taux d’humidité et des conditions dans lesquelles elle a été cultivée. Dans le cas du coton, plus la fibre va avoir un taux d’humidité important, plus elle sera résistante. 

Donc si vous voyez apparaître des trous dans votre t-shirt en coton, ne cherchez plus, ce ne sont pas les mites ! Votre t-shirt est probablement constitué de fibres de coton plutôt courtes et grossières, voire immatures, ce qui veut certainement dire un coton récolté mécaniquement et issu d’une variété non adéquate pour la fabrication du tissu.

Les labels et les marques

Quels sont les labels certifiant le coton et comment les repérer ?


Résultats de recherche d'images pour « label GOTS »Créé en 2006, c’est le principal label qui certifie qu’un coton est bio, depuis la récolte, jusqu’à l’étiquetage final en passant par une fabrication responsable, d’un point de vue environnemental et social. Il existe deux niveaux de certification : le plus élevé garanti que 95% des fibres contenues dans le tissu sont issues de l’agriculture biologique. Un produit avec l'étiquette « composé de fibres biologiques » doit contenir au minimum 70 % de fibres biologiques certifiées.[2] Il assure, en outre, qu’aucune substance toxique n’intervient dans la fabrication et l’ennoblissement du textile. Enfin, il garantit des conditions de travail descentes des travailleurs (suffisance des salaires et horaires de travail limitées), l’absence de travail forcé et du travail des enfants.


Oeko Tex : 

tissus labellisés Oeko-Tex standard 100 
Il garantit aux consommateurs des produits textiles irréprochables pour la santé, de par l’absence de substances nocives et allergènes dans les tissus labellisés.
Il existe sept niveaux de labellisation Oeko Tex, dont Oeko Tex Standard 100, qui est le premier niveau et certainement le plus connu.[3]


Eko Skal [4]:

Résultats de recherche d'images pour « eko de skal »Eko est un label créé en 1985 pour l’agriculture biologique, attribué par Skal, un organisme de certification de produits biologiques hollandais.Les produits ou services certifiés sont des produits alimentaires, végétaux et animaux et des produits non alimentaires comme les huiles essentielles...Un produit labellisé EKO est produit selon des méthodes respectueuses de l'environnement, détaillées par la réglementation. Ce label certifie que les OGM sont proscrits dans la culture des plantes servant à la fabrication des fibres et qu'il n'y a pas de recours aux pesticides et engrais chimiques. Il certifie, en outre, qu'il y a une rotation des cultures dans les plantations servant à la fabrication des fibres. C’est le principal organisme certificateur de la mode éthique en France pour les vêtements des marques Kolam, Brin d’ange, Ideo et Ethos.

Naturtextil de IVN (Association Internationale des Textiles Naturels) [5]:

Résultats de recherche d'images pour « naturtextil ivn » 

Naturtextil  est un label créé par l'association internationale des industriels du textile naturel (IVN). On le trouve généralement sur les vêtements en coton mais aussi sur le linge de maison (literie, salle de bain).




Le cahier des charges est le suivant :

  • Cultures  biologiques, ou en période de conversion.
  • Conditions de travail équitables.  
  • Respect de l’environnement et de l’homme à tous les maillons de la chaîne de fabrication (composition, traitement, coloration, impression, accessoires).
  • Transparence des contrôles et des procédés mis en œuvre.  
  • 95% des fibres minimum doivent être d’origine biologique ou en période de conversion.



C’est le principal label qui certifie qu’un coton est commerce équitable. Globalement, cela signifie que les petits producteurs ont un revenu minimum garanti et ne souffrent donc pas du cours du coton fluctuant et des prix trop bas qui les empêcherait de subvenir à leur besoin vitaux et de couvrir leur frais de production. De plus, ce label garanti des conditions de travail décentes et des droits aux travailleurs et les encourage à se tourner vers le bio et a utiliser moins d’intrants chimiques.






Eco Cert [7]:

Résultats de recherche d'images pour « ecocert »Créé en 1991, Ecocert est le spécialiste français de la certification des produits issus de l'agriculture biologique. En tant qu'organisme de certification spécialisé en agriculture biologique, Ecocert vérifie sur le terrain que les Règlements de l’agriculture biologique sont bien respectés par les producteurs et fabricants qui s'engagent dans cette démarche.



D’autres labels :

Résultats de recherche d'images pour « biore label » Résultats de recherche d'images pour « soil association organic » Résultats de recherche d'images pour « bio equitable »

 

Quelles sont les marques qui proposent du coton équitable et bio ?

Premièrement, pour être certain d’acheter un vêtement en coton réellement éco-responsable, il est préférable de privilégier les marques et les boutiques spécialisées dans la mode éthique et eco-responsable. Mieux vaut ne pas se focaliser sur les vêtements certifiés des grandes enseignes, plus habiles en marketing qu'en réels engagements éthiques. En effet, les prix pratiqués par celles-ci ne peuvent garantir une matière et une confection au prix juste.

Voici notre petite sélection de marques utilisant du coton certifié :



C’est la marque française phare qui utilise des matières biologiques et équitables. Les collections sont uniquement pour femmes. Le coton utilisé pour la confection des vêtements est certifié GOTS. En prime, outre le coton, ils utilisent dans leur collection d’autres matières respectueuses de l’environnement, comme le lin, le lyocell, du modal, du polyester recyclé, le cupro (ne vous inquiétez pas on vous prépare un article sur toutes ces matières eco responsable), et on en passe. Cerise sur le gâteau, ils soutiennent des associations, comme Médecin Sans Frontière et ont lancé un jeans bio coton/lyocell plutôt bien pensé. 
Donc allez voir ! Il y a là une volonté de changer la mode en sélectionnant des matières plus responsables tout en proposant des collections séduisantes.

Pour voir les collections : 33 boutiques en France plus un e-shop.



Cette marque allemande pour homme, femme et enfant conçoit et fabrique des vêtements en fibres écologiques issus du commerce équitable. On retrouve dans les collections du coton bio certifié GOTS et Fair Trade. Leur volonté générale est de proposer des vêtements plus respectueux de l’environnement, de ceux qui les fabriquent et de la santé de ceux qui les portent. L’entreprise collabore avec la Fair Wear Foundation pour de meilleures conditions de travail. Certains articles sont vegan
Ça se modernise dans les collections et les prix restent abordables, on aime ! 



Marque danoise et familiale, créée en 1969, son fondateur, Jørgen Mørup, s’est depuis le début intéressé de près aux principes d’eco responsablibilté. A la fin des années 80, il commence à travailler avec du coton bio. Aujourd’hui, avec son fils, ils continuent de concevoir des collections pour homme reposant uniquement sur des matières éco responsable. Le coton présent dans leurs collections est certifié GOTS.


La queue du chat




La queue du chat est une marque de vêtements exclusivement destinés à nos chers bambins, qu'ils soient encore bébés ou plus âgés (jusqu'au 10 ans). Les vêtements sont fabriqués en Inde, dans un atelier certifié GOTS, avec qui la marque collabore depuis de nombreuses années. Leurs vêtements sont certifiés GOTS et sont exempt de tous métaux lourds pouvant être dangereux pour la santé. Enfin, la robustesse de leur vêtements est mise en avant sur leur site, ce qui laisse supposer que ces joyeux petits sweat, robes et autre combinaisons pourrons se transmettre de génération en génération sans aucun soucis!

Les alternatives au coton

Bien sûr, même si le coton est la matière que l'on va retrouver le plus fréquemment dans l'industrie du vêtement, il est possible de s'habiller avec d'autres matières naturelles, plus éco-responsables que le coton. Vous pouvez vous tourner facilement vers des matières alternatives bien connues telle que le lin, plutôt destiné aux vêtements estivaux en raison de son caractère respirant et de sa légèreté ou vers la laine, pour l'hiver. Mais il est possible de trouver des matières plus méconnues, et tout aussi confortables que le coton comme le chanvre ou bien l'ortie. 

Envie d'en savoir plus ?! Nous reviendrons vers toutes ces fibres et d'autres encore dans de futurs articles.  

Ce qu’il faut retenir de tout ça

Le coton c'est :

  • 2.5% des surfaces cultivées de la planète
  • 1/4 des pesticides au niveau mondial
  • l'agriculture la plus consommatrice d'eau devant le riz et le soja
  • entre 5000L et 10 000L d'eau environ pour produire un jeans
  • une agriculture aux conditions de travail peu éthiques, de l'esclavagisme moderne
Mais aussi :

  • du travail pour des millions de personnes à travers le monde
  • des propriétés très intéressantes au niveau de la filature 
  • très confortable au porté
  • aussi des cotons labellisés plus respectueux de notre planète et des hommes qui le produisent


 








 



  • Partager:

Vous aimerez également

0 commentaires